La différence entre un papier couché et offset

photo-sur-papier-couche

Exemple de photo dont le rendu ne peut être réalisé que sur papier couché et non offset

Le papier fait partie des matériels les plus utilisés dans la vie quotidienne : à la maison, à l’école, au bureau,… Historiquement, ce support de communication est apparu en Chine vers la fin du III ème siècle avant l’ère chrétienne.Mais l’industrie du papier ne prend réellement son essor qu’aussi tardivement : au XXIème siècle.Parmi les grandes variétés de papiers existantes, on peutciterles papiers hygiéniques, les papiers monnaies, les papiers journaux,…et évidemment les papiers d’impression. Ce sont les papiers d’impression qui nous intéressent ici. Précisément, notre objet se porte sur la différence entre un papier couché et un papier offset. Cela nous permet de voir dans un premier temps ce qu’est le papier couché, puis d’analyser dans un second temps ce qu’on entend par papier offset. Mais ce dernier nous conduit à parler du procédé d’impression y relatif : l’impression offset.

Le papier couché

L’appellation « papier couché » dérive du nom « couche ». Autrement dit, on applique sur ce papier une ou plusieurs couches de produits minéraux (craie ou kaolin) afin d’obtenir une surface lisse. Celle-ci acquiert une certaine porosité permettant ainsi à une meilleure sensibilité à l’impression. Généralement, l’opération de couchage intervient sur un papier non apprêté ou frictionné. Le papier couché est classifié parmi les papiers de gamme ; et on l’utilise surtout pour l’impression des catalogues, des dépliants, des magasines, etc. Disposant un rendu excellent, il peut exister en mat, en brillant ou en satiné. D’ailleurs, ce papier est compatible pour tout type de document grâce à son caractère polyvalent et sa capacité à restituer fidèlement toutes les teintes.

À l’encontre du papier couché se trouve évidemment le papier non couché dans lequel le papier offset appartient.

Le papier offset

Conçu spécifiquement pour le procédé d’impression offset (que nous verrons ultérieurement), le papier offset est utilisé pour une large gamme de travaux, surtout pour l’édition des livres, des catalogues, des dictionnaires, des imprimés administratifs et des dépliants. Sa surface est amidonnée afin de limiter l’arrachage et la pénétration de l’encre et d’offrir une belle qualité d’impression d’image. Le papier offset est aussi le plus populaire en impression de livre. Il montre son point fort grâce à son aspect très mat et sa rigidité à partir d’un faible grammage. Pour le besoin d’un support en couleurs, ce type de papier est idéal pour une communication naturelle et sobre. car il présente une vaste gamme de couleurs : celle-ci va partir des teintes pastels aux teintes vives. Aussi, il peut être utilisé pour tous types de documents grâce à son caractère polyvalent.

Si la technique d’impression offset appartient à l’uns des paramètres pour bien choisir un papier, elle a été conçue spécialement pour le papier offset.

Le procédé d’impression offset

C’est l’un des techniques d’impression produisant le maximum de volume d’imprimés (timbres, magasines, journaux, emballage, livres, etc.). Le procédé offset est basé sur la répulsion entre l’eau et l’encre grasse. Suivant les machines utilisées, cette technique permet d’imprimer des feuilles une à une : on rencontre alors à l’impression dite à plat ou feuille à feuille. Le procédé offset se distingue des autres procédés par la technique du décalquage : l’opération se fait par le décalque de l’image sur le cylindre en caoutchouc (le blanchet), ensuite du blanchet au papier sous l’action du cylindre de pression. C’est pour cette sorte de report que le procédé tire son nom : offset peut être traduit par le mot décalage. De nos jours, l’impression offset est le procédé le plus utilisé. Le papier offset a été conçu afin d’obtenir le maximum de partie de ce procédé d’impression.

Chaque type de papier est unique et dispose des qualités différentes vis-à-vis des autres. Ainsi, le choix du papier utilisé repose sur un savoir-faire particulier qui déterminera ensuite la qualité de l’imprimé. On a une multitude de choix sur les différents types de papiers conçus pour l’imprimerie parmi lesquels figurent le papier couché et le papier offset. En tout état de cause, le choix du papier est aussi fonction de divers paramètres : le procédé d’impression, l’aspect et la durée de vie du produit, son objet,…et son coût surtout.

Pour un devis express rendez vous sur www.lesgrandesimprimeries.com.
– Voir aussi blog sur le papier écologique ici